Valmont Pierre Joseph Marie

Etat civil

Né le 9 septembre 1885, Paris, 8e Arrondissement

Décès le 16 février 1919, Hôpital mixte de Rouen, S.-I.

Cause du décès : Blessures de guerre

Inhumé : Cimetière de Bonsecours

224e Régiment d'Infanterie

Grade : Lieutenant

Rouen Nord

Décoration : Promu Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume. Croix de Guerre avec 4 étoiles, et une palme avec étoile de bronze (17 juillet 1916), Croix de Guerre avec étoile d'argent (17 août 1917), Croix de Guerre avec étoile d'argent (30 octobre 1917)

Document officiel

Citations

Citation à l’ordre du Régiment n°345 du 17 juillet 1916. « Au cours d’un violent bombardement, a donné l’exemple du plus grand courage, maintenant ses hommes dans la tranchée. A été enseveli par un obus et sérieusement blessé ». Cité à l’ordre de la 158e Division n°181 du 17 juin 1917. : « Doué des plus belles qualités morales, aimé de ses hommes, leur donne l’exemple de la bravoure et obtient tous les dévouements. S’est particulièrement distingué les 26 et 29 juillet. Déjà cité à l’ordre du Régiment. » Cité à l’ordre de la 158e Brigade le 30 octobre 1917 n°251 : « Chef d’une section de 1ère ligne, s’est résolument porté jusqu’à un poste avancé violemment attaqué. En a organisé la défense et a ramené un prisonnier. » . Citation pour la Légion d’honneur : « Excellent officier, d’une haute valeur morale et ayant toujours fait preuve d’une grande abnégation. Mort pour la France des suites de blessures

Notice biographique :

Situation familiale : Fils de Félix Marie Louis Valmont, docteur en médecine et de Marie Victoire Lacomblez, sans profession, domiciliés n°90 rue de la Boétie dans le 8e Arrondissement de Paris puis à Barentin. Il est étudiant et habite à Barentin au moment de son passage devant le conseil de révision. Il demeure n°37 rue Washington à Paris dans le 8e Arr. le 26 décembre 1906, à Caudebec-en-Caux le 12 juin 1907, n°37 rue Washington à Paris le 3 décembre 1907, à Caudebec-en-Caux le 15 juin 1908, n°37 rue Washington le 6 novembre 1908, rue Henri Bailleul à Caudebec-en-Caux le 26 juin 1909, n°37 rue Washington à Paris le 7 décembre 1909, n°6 rue Stanislas Girardin à Rouen le 21 juin 1910. Il épouse Marguerite Marie Octavie Poussin le 27 octobre 1909 à Louviers. Son frère Gustave va aussi mourir pendant la guerre.

Situation militaire : Classé dans la 3e partie de la liste en 1906. Inscrit sous le numéro 100 de la liste. Il mesure 1 m 66. Degré d’instruction : 3. Engagé volontaire pour 3 ans le 23 septembre 1905 à la mairie de Rouen, sous le bénéfice de l’article 23 de la loi du 15 juillet 1889, modifiée par celle du 11 juillet 1892 (étudiant en droit). Incorporé à compter du 23 septembre 1905. Arrivé au Corps (39e RI) le dit jour et soldat de 2e classe le 23 septembre 1905. Caporal le 21 juillet 1906. Envoyé dans la disponibilité le 29 septembre 1906 en attendant son passage dans la réserve. Certificat de bonne conduite : accordé. Sergent le 1er janvier 1908. A accompli une période d’exercices dans le 39e RI du 27 juillet au 23 août 1908. Passé dans la réserve de l’Armée active le 23 septembre 1908. A obtenu le diplôme de docteur en droit le 23 janvier 1909. A accompli une 1ère période d’exercices militaires dans le 39e RI du 10 octobre au 1er novembre 1910 et une 2e période d’exercices dans la greffe du Conseil de Guerre du 3e Corps du 17 au 3 juillet 1912. Nommé commis greffier adjoint près du conseil de guerre de la division de réserve de Rouen (décision du Général commandant le 3e Corps d’armée du 16 novembre 1912). Affecté au 74e RI de Rouen. Mobilisé le 4 août 1914. Blessé le 8 juillet 1916 à Estrée, commotion cérébrale violente et contusions multiples par éboulement. Passé au 224e RI sur le font le 25 mars 1916. Nommé sous-lieutenant à titre temporaire et maintenu au 224e RI par décision ministérielle du 30 juin 1916 (JO du 4 juillet 1916). Rang du 26 juin 1916. Détaché comme instructeur des troupes américaines le 4 mars 1918. Promu sous-lieutenant à titre définitif par décret présidentiel du 6 juin 1918, rang du 20 avril 1918 (JO du 8 juin 1918). Blessé le 15 septembre 1918 en attaquant Thiaumont. Décédé le 16 février 1919 à Rouen (avis de décès de la mairie de Rouen du 20 février 1919).

Son nom figure sur le Monument aux morts de Rouen, Cimetière Saint-Sever. Son nom figure sur une des plaques commémoratives du Palais de Justice de Rouen

Valmont Pierre Joseph Marie

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email