Tréhout Alcine

Etat civil

Né le 16 septembre 1880, Fontaine-les-Clers, Aisne

Décès le 9 avril 1915, Ambulance de Romain, Marne

Cause du décès : Blessures de guerre

Inhumé : Cimetière de Bonsecours

3e Régiment du Génie, 3e Bataillon, Compagnie 3/1

Grade : Maître-ouvrier

Valenciennes

Décoration : Décoré de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre

Document officiel

Citations

« Excellent maître ouvrier, faisant partie volontairement d’un détachement de sapeurs chargés de détruire des défenses accessoires, a été mortellement blessé par un éclat d’obus le 9 avril 1915, au secteur de la Miette. A été cité. »

Notice biographique :

Situation familiale : Fils d’Alfred Louis Tréhout, batelier et de Marie Alcianie Pavaux, ménagère, domiciliés à Saint-Amand puis à Nivelle dans le Nord. Il est batelier sur le « Calo » au moment de son passage devant le conseil de révision. Il épouse Eudoxie Busière le 20 septembre 1906 à Bruille-Saint-Amand dans le Nord. Il demeure n°1 rue Saint-Thomas à Douai le 26 septembre 1912 puis n°22 rue Marchienne à Douai le 16 avril 1914. Il est marinier et demeure n°21 rue du Val d’Eauplet à Blosseville-Bonsecours au moment de son décès. Son père est alors conseiller municipal. Il a épousé Eudoxie Busière.

Situation militaire : Bon pour le service. Compris dans la 1ère partie de la liste de recrutement cantonal. Il mesure 1 m 73. Degré d’instruction : 3. Incorporé au 1er Régiment du Génie le 16 novembre 1901. Arrivé au Corps et 2e sapeur le dit jour. Pontonnier de 1ère classe le 6 octobre 1903. Maître-ouvrier le 21 septembre 1903. Envoyé dans la disponibilité le 18 septembre 1904. Certificat de bonne conduite : accordé. Passé dans la réserve de l’Armée active le 1er novembre 1904. A accompli une 1ère période d’exercices militaires dans le 3e RG du 17 juin au 14 juillet 1907 et une 2e période dans le 3e RG du 31 mars au 4 avril 1910 (période considérée comme faite, décision de M. le Général commandant le 1er Corps d’Armée). Rappelé à l’activité le 1er août 1914 par ordre de Mobilisation générale. Arrivé au 3e RG le 3 août 1914. Parti aux Armées le 13 mars 1915. Blessé le 9 avril 1915 dans le secteur de la Miette (Aisne) éclat d’obus côté et bras droit. Décédé le 9 avril 1915 à Romain (Marne) suite de blessures de guerre (avis ministériel du 22 avril 1915) Rayé des contrôles le 23 avril 1915. « Mort pour la France ». Acte de décès transcrit à Rouen le 5 juillet 1916.

Son nom figure sur le Monument aux morts de la ville de Rouen, cimetière Saint-Sever, Petit-Quevilly.Son nom figure sur le Monument aux morts de Bonsecours. Son nom figure sur les plaques commémoratives du 3e Régiment du Génie situées dans la chapelle Saint-Louis de la citadelle d’Arras.

Tréhout Alcine

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email