Saunier Achille Julien

Etat civil

Né le 28 mai 1889, Le Havre, S.-I.

Décès le 8 avril 1938, Blosseville-Bonsecours, S.-I.

Cause du décès : Suite de maladie, emphysème pulmonaire

Inhumé : Cimetière de Bonsecours, 3e division, 1er rang, 22e tombe

39e Régiment d'Infanterie

Grade : Sergent

Rouen Nord

Décoration : Décoré de la Croix de Guerre.

Document officiel

Citations

Extrait de la dépêche du 24 mars 1916, DCO n°99 à l’ordre du Régiment n° 170 bis du 3 août 1915 : « Pendant un bombardement intense, est resté seul à sa pièce pour assurer le service. »

Notice biographique :

Situation familiale : Fils d’Achille Marc Saunier, maréchal-ferrant, et d’Orélise Juliette Cabin, journalière, domiciliés n°130 rue Eua-de-Robec à Rouen. Il est employé de commerce et demeure à Rouen au moment de son passage devant le conseil de révision. Il est épicier en 1925. Il est domicilié n°13 rue Eau-de-Robec à sa sortie du Corps, n°34 rue d’Amiens en 1914, n°3 rue du Grenadier à Bonsecours en 1935. Il épouse Berthe Léontine Beaucousin le 7 octobre 1918 à Rouen.

Situation militaire : Inscrit sous le n°34 de la liste. Classé dans la 1ère partie de la liste en 1910. Il mesure 1 m 58. Degré d’instruction : 3. Incorporé à compter du 4 octobre 1910. Arrivé au Corps (155e RI) le dit jour et soldat de 2e classe. Passé dans la Réserve le 10 août 1912. Certificat de bonne conduite accordé. Mobilisé le 3 août 1914. A rejoint son Corps. Nommé caporal le 28 juillet 1915. Nommé sergent le 30 décembre 1915. Remis à la disposition des chemins de fer du Nord le 22 novembre 1916 (circulaire ministérielle du 27 août 1916 n°329 37 4/). Classé affecté spécial de la 5e section des chemins de fer de campagne, subdivisions complémentaires du 30 décembre 1916. Considéré comme appelé sous les drapeau et maintenu à la disposition des chemins de fer de campagne (article 42 de la loi de recrutement) du 27 août 1916 au 31 juillet 1919. Passé des subdivisions complémentaires territoriales dans le personnel énuméré du tableau A, 5e section n°570 (réorganisation des chemins de fer de campagne, décret du 6 novembre 199) le 15 juin 1922. Rayé de l’affectation spéciale le 15 février 1924, affecté dans les réserves au 39e RI le dit jour. Classé dans la position sans affectation le 1er septembre 1927. Décision ministérielle du 19 octobre 1926. Maintenu service armé, invalidité 10 % documentaire par la commission de réforme de Rouen du 15 mars 1929 pour emphysème pulmonaire. Maintenu service armé invalidité de 20 % temporaire par la commission de réforme de Rouen du 4 décembre 1930 pour emphysème pulmonaire, cœur normal. Affecté au centre mobilisateur d’infanterie 32 au service de garde des voies de communication le 15 septembre 1931. Classé service auxiliaire pension permanente de 40 % par la commission de réforme de Rouen du 23 février 1933 pour sclérose et emphysème pulmonaire. Maintenu service auxiliaire pension temporaire de 40 % par la commission de réforme de Rouen du 18 décembre 1934 pour bronchite chronique emphysème. Notification ministérielle du 17 mai 1935 de la concession d’une pension temporaire au titre de 40 % (commission du 18 décembre 1934). Réformé définitivement n°1 pension temporaire 80 % par la commission de réforme de Rouen du 15 février 1937 pour scléro-emphysème pulmonaire râles humides. Propositions de la commission de révision de Rouen du 15 février 1937 rejetée, note ministérielle du 10 février 1938 n°317324. Proposition de la commission de révision de Rouen du 18 décembre 1934 homologuées, note ministérielle du 18 juillet 1938. Bulletin décès mairie de Bonsecours du 27 août 1938, avis décès du 8 novembre 1938. Campagne contre l’Allemagne du 3 août 1914 au 22 novembre 1916.

Saunier Achille Julien

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email