Renouf Léon Jules Augustin

Etat civil

Né le 6 mai 1882, Courseulles, Calvados

Décès le 5 avril 1915, Maizeray, Meuse

Cause du décès : Tué à l'ennemi

Inhumé : Nécropole nationale de Bras-sur-Meuse, Meuse

72e Régiment d'Infanterie

Grade : Adjudant

Caen

Décoration : Décoré de la Croix de Guerre avec étoile de vermeil.

Document officiel

Citations

Citation à l’ordre de l’Armée : « Chef de section vigoureux et énergique. Tué à la tête de sa section le 5 avril 1915 en marchant à l’assaut des tranchées ennemies. »

Notice biographique :

Situation familiale : Fils de François Constant Fernand Renouf, journalier et de Camille Malvina Marie Lecanu, sans profession, domiciliés à Courseulles. Il est comptable à Creully au moment de son passage devant le conseil de révision. Le 11 janvier 1909, il demeure n°3 rue Préfontaine à Rouen. Il épouse Hélène Alphonsine Lang le 6 février 19109 à Rouen. Il est domicilié chez ses parents au moment de son décès.

Situation militaire : N°48 de tirage dans le canton de Creully. Compris dans la 1ère partie de la liste du recrutement cantonal. Apte au service. Il mesure 1 m 69. Degré d’instruction : 3. Incorporé à compter du 15 novembre 1903. Arrivé au Corps et soldat de 2e classe le dit jour (39e RI). Caporal le 1er octobre 1904. Sergent fourrier le 11 octobre 1905. Sergent le 21 mars 1906. Sergent fourrier le 5 août 1906. Rengagé pour 25 mois le 13 août 1906 à compter du 1er octobre 1906. Sergent le 1er août 1908. Passé dans la Réserve de l’Armée active le 1er novembre 1908. Certificat de bonne conduite accordé. Nommé adjudant par décision du chef de Bataillon, commandant le dépôt du 36e RI le 16 août 1914 (rang du 13 août). Rappelé à l’activité générale du 1er août 1914. Arrivé au Corps (72e RI) le 12 août 1914. Passé en renfort au 72e RI le 10 mars 1915. Tué à l’ennemi à Maizeray (Meuse) le 5 avril 1915. Campagne contre l’Allemagne du 12 août 1914 au 5 avril 1915. Secours de 150 francs accordé le 22 mai 1915 à sa veuve.

Son nom figure sur le Monument aux morts de la ville de Rouen, cimetière Saint-Sever, Petit-Quevilly. Son nom figure sur la plaque commémorative apposée dans l’église Saint-Paul de Rouen. Une plaque commémorative en son souvenir figure sur la tombe familiale au cimetière du Mont-Gargan

Renouf Léon Jules Augustin

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email