Bouvier Georges Ernest

Etat civil

Né le 31 octobre 1882, Bréval, Yvelines

Décès le 19 juin 1917, Rouen, Infirmerie de l’école Marie Houdemare, S.-I.

Cause du décès : Maladie contractée en service

Inhumé : Cimetière de l’Ouest, Rouen, inhumé le 21 juin 1917

2e Section de commis et Ouvriers d’Administration, commissariat de l’Armée de Terre

Grade : Versailles

Versailles

Document officiel

Citations

Notice biographique :

Situation familiale : Fils de Victor Alexandre Bouvier, garçon laitier, et de Eugénie Marie Louise Paul, sans profession, domiciliés à Bréval. Il est journalier et demeure à Bréval au moment de son passage devant le conseil de révision. Il est domicilié à Mantes en 1905, à Marines en 1909, à Saint-Germain-en-Laye en 1910 et 1913, à Arnouville en 1914.

Situation militaire : N°56 de tirage dans le canton de Bonnières. Compris dans la 4e partie de la liste du recrutement cantonal. Engagé volontaire pour 4 ans le 27 novembre 1900 à la mairie de Versailles au titre du 1er Régiment de Zouaves. Arrivé au Corps le 1er décembre 1900 et zouave de 2e classe. Campagne en Algérie du 30 novembre 1900 au 23 novembre 1904. Certificat de bonne conduite accordé. Passé dans la réserve de l’Armée active le 24 novembre 1904. Affecté au 14e RZ au fort de Rosny. Rappelé à l’activité par suite de mobilisation générale (décret du 1er août 1914). N’a pas rejoint le 22e RTI ayant été placé en sursis d’appel comme boulanger en Seine-et-Oise. Sursis annulé (décision du Gouverneur militaire de Paris n°2577/SR du 31 octobre 1916). Affecté à la 3e SCOA et arrivé au Corps le 20 janvier 1917. Décédé à l’infirmerie Marie Houdemare à Rouen le 20 juin 1917 de péritonite, maladie imputable au service. Rayé des contrôles le 20 juin 1917. Campagne contre l’Allemagne du 25 janvier 1917 au 20 juin 1917.

Bouvier Georges Ernest

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email