Tanchot Jean Charles Louis

Etat civil

Né le Son nom figure sur les plaques commémoratives de l'église Saint-Hilaire de Rouen

Décès le 11 octobre 1915, Souchez, Pas-de-Calais

Cause du décès : Tué à l'ennemi d’une balle au front

Inhumé : Cimetière Monumental de Rouen, carré I1, 1er rang, tombe n°6

97e Régiment d'Infanterie Alpine

Grade : Sous-lieutenant

Rouen Nord

Décoration : Décoré de la Croix de Guerre avec étoile d'argent et palme. Nommé Chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume en juin 1921.

Document officiel

Citations

Citation à l’ordre de la Division : « Etant automobiliste du quartier général, est venu volontairement sur le front ; chargé avec sa section de renforcer la première ligne d’assaut, s’est port en avant malgré un feu violent, a établi un petit poste et un barrage flanquant la ligne d’attaque. » Citation à l’ordre de l’Armée n°126 du 17 novembre 1915 : « Officier d’une haute valeur morale. A provoqué l’admiration de tous par son courage et son dévouement, s’est élancé brillamment en tête de son peloton à l’assaut d’une tranchée allemande, entraînant ses hommes aux cris de : « en avant ! ». A été frappé mortellement devant les défenses nécessaires de l’ennemi. A été cité. »

Notice biographique :

Passage au Lycée Corneille : Il entre à l’Institution Join-Lambert en octobre 1891 à l’âge de 5 ans en 11e. Il y restera jusqu’en juillet 1894. Il intègre bien plus tard le Lycée Corneille le 15 février 1903 en Rhéto A1. Il reste un an dans l’établissement.

Situation familiale : Fils d’un lieutenant-colonel du 77e Régiment de ligne, Commandeur de la Légion d’Honneur, Titulaire des médailles de Crimée et des colonies (ex-commandant du 9e Corps d’Armée, futur général). Il épouse Thérèse Marie Stella Lebourg le 20 septembre 1910 à Rouen et vit au n°10 rue Ampère avant le déclenchement du conflit. Il est domicilié n°10 rue Ecuyère durant le conflit. Jean Tanchot était vice-président de la Musique municipale de Rouen et secrétaire de l’aéro-club rouennais.

Situation militaire : Sans profession lors de son passage devant le conseil de révision en 1904. Degré d’instruction inconnu. Il mesure 1 m 72. Classé dans la 3e partie de la liste en 1907. Engagé volontaire pour 4 ans le 24 juin 1904 à la mairie de Rouen, incorporé au 74e RI à compter du 24 juin 1904, caporal le 26 octobre 1904, sergent le 2 août 1905, sergent fourrier le 10 octobre 1906, sergent le 16 février 1905, rengagé pour un an le 21 mai 1907, à compter du 24 juin 1908. Passé dans la réserve de l’armée active le 24 juin 1909, affecté comme automobiliste à la 3e Section de secrétaires (décision du Général commandant le 3e CA du 2 août 1914). Il travaille ensuite dans le commerce du vin, rue Saint-Augustin. Mobilisé le 3 août 1914, sergent automobiliste au Quartier Général du commandant du 4e Groupe de DR le 9 août 1914, sergent automobiliste au QG du 33e Corps d’Armée le 1er octobre 1914, passé au 10e Escadron du Train le 15 mars 1915 et maintenu dans son emploi, passé par convenances personnelles au 97e RI le 7 juin 1915 (décision du Général commandant le 3e Corps d’Armée), adjudant le 14 juin 1915 à la 5e compagnie, nommé sous-lieutenant à titre temporaire par décision ministérielle du 27 juillet 1915 (J. O. du 11) à dater du 29 juillet 1915 et il passe dans un régiment d’infanterie alpine. « Mort pour la France » le 11 octobre 1915 à Souchez (Pas-de-Calais) (avis du 97e RI le 16 décembre 1915). Campagne contre l’Allemagne du 3 août 1914 au 11 octobre 1915.

Son nom figure sur le Monument aux morts du Lycée Corneille. Son nom figure sur le Monument aux morts de la ville de Rouen, cimetière Saint-Sever, Petit-Quevilly. Son nom figure sur la plaque commémorative de l’école de musique de Rouen. Son nom figure sur le Monument aux morts de l’Institution Join-Lambert. Son nom figure sur l’anneau de la Mémoire de notre-Dame-de-Lorette qui répertorie les 578 606 combattants de toutes les nationalités, morts dans le Nord-Pas-de-Calais au cours de la Grande Guerre

Tanchot Jean Charles Louis

Fermer le menu