Duchamp Pierre Maurice Raymond

Etat civil

Né le 5 novembre 1876, Damville, Eure

Décès le 7 octobre 1918, Hôpital complémentaire n°72, « Mont Fleuri », Cannes, Alpes-Maritimes

Cause du décès : Maladie contractée en service commandé

Inhumé : Cimetière Monumental de Rouen

Médecin aide-major de 2e classe

Grade : Médecin aide-major de 2e classe

Rouen Nord

Document officiel

Citations

Notice biographique :

Passage au Lycée Corneille : Venu de l’école communale de Blainville, il intègre le Lycée Corneille le 1er octobre 1886 en 6e B. Il est en 5e B en 1887-1888, en 4e en 1888-1889, en 3e A en 1889-1890, en 2e en 1891-1892, en Rhéto en 1892-1893 et en Philo en 1893-1894. De confession catholique, il étudie l’allemand.

Les appréciations le concernant durant l’année 1891-1892 alors qu’il est en Seconde, sont les suivantes : 1er Trimestre : Elève paresseux qui pourrait bien faire, mais qui cherche toujours à s’éviter de la peine. Avec cela beaucoup trop de légèreté. 2e Trimestre : Elève dissipé et léger qui réussira quand il voudra être plus sérieux. 3e Trimestre : Manque toujours de sérieux et d’application.

Situation familiale : Fils d’un recouvreur de l’enregistrement, devenu notaire à Blainville-Crevon en 1890. Il demeure alors chez Mr. Nicolle, artiste peintre, rue du Champ des oiseaux. Tout jeune, il provoque du désordre dans les dortoirs. Il épouse Yvonne Bon (veuve Reverchoy) le 9 septembre 1903 à Paris (1er Arrondissement). Il habite à Puteaux au moment du conflit.

Situation militaire : Il est étudiant en médecine lors de son passage devant le conseil de révision en 1896. Degré d’instruction inconnu. Taille inconnue. Dispensé en vertu de l’article 23 (étudiant en médecine). Incorporé le 13 novembre 1897 (39e RI). Soldat de 2e classe, condamné le 15 janvier 1898 par la grande chambre du tribunal de la Seine à un mois de prison, rébellion et violences aux agents et ivresse (sursis). Passé au 22e Bataillon de Chasseurs alpins par décision ministérielle en date du 25 février 1898. Incorporé au 22e Bataillon à compter du 16 mars 1898, arrivé au Corps le 1er avril 1898. Chasseur de 2e classe le dit jour. Envoyé en disponibilité le 21 septembre 1898 en attendant son passage dans la réserve. Passé dans la réserve de l’armée active le 1er novembre 1900. A accompli une première période d’exercices dans le 24e RI du 27 août au 23 septembre 1900. Nommé médecin auxiliaire de réserve et affecté à la 3e Section territoriale d’infirmiers (décision de Mr le directeur du Service de Santé du 6 février 1902), passé au régiment d’infanterie de Falaise (décision du 4 avril 1902). Réformé n°2 par la commission spéciale de Paris dans sa séance du 27 décembre 1902 pour rhumatisme chronique et bronchite spécifique du sommet droit. Reconnu apte au service armé par décision de la 2e commission de réforme de la Seine du 11 août 1914. Affecté à la 3e Section d’infirmiers militaires. Passé au 15e Régiment de cuirassiers, désigné pour faire partie du personnel sanitaire de la IVe Armée par ordre de Mr le médecin, inspecteur du gouvernement militaire de Paris n°386 A du 25 septembre 1915. Passé au 11e Régiment de Cuirassiers le 15 août 1914, passé au 68e et 69e RA à Pied le 26 septembre 1915. Promu médecin aide-major de 2e classe le ??. Promu médecin aide-major de 1e classe le ??, décédé le 7 octobre 1918 à Cannes (hôpital complémentaire 75) (note n°29743 du 27 août 1924). Avis de la mairie de Cannes du 1er septembre 1924.

Duchamp Pierre Maurice Raymond

Fermer le menu